Home / Participants & Stakeholders / Participant Search

Case Story Details

Back

Organization Name

Tarrerias Bonjean

Case Story Title

Coutellerie et environnement

Case Story Date

2004/03/18

Issues Addressed

  • Principle 9 - Encourage the development and diffusion of environmentally friendly technologies

Case Story Category

Partnership Project

Countries of Impact

France

Case Description

Nous avons pris conscience des problèmes liés à la préservation de l'environnement en 2000, trois axes majeurs ont été définis:

1. Nous avons pris des engagements internes afin de supprimer du process de fabrication l'ensemble des produits dangereux, irritants ou nécessitant des précautions d'utilisation importantes.

2. Le retraitement et l'élimination systématique des rejets (effluents chargés de particules métalliques et d'huile de coupe, poussières fines et déchets de consommables de production).

3. Nous avons lancé un programme de dépistage d'amiante et autres composés classés dangereux utilisés dans la construction des batiments industriels. Un laboratoire indépendant réalise une étude qui sera suivie d'un plan de mise en conformité de nos installations.

Ces trois axes prioritaires ont été accompagnés d'une réflexion globale sur la protection de l'environnement pour des actions concrêtes comme la lutte contre la pollution sonore mais également des aspects de sécurité sur les postes de travail (mises en conformité des machines notamment)En matière de protection de l'environnement les résultats sont immédiatement mesurables. Sur les trois points, objets de notre action, les résultats obtenus sont significatifs:

1. Les substances dangereuses a été exclus de la totalité de notre procédé de fabrication.Dans certains cas il fut simple de trouver des produits de substitution, puisque déjà existants, mais pour la majorité des points concernés, nous avons dû faire appel à de nouveaux fournisseurs potentiels afin de valider des références donnant des résultats acceptables. Dans certains cas ultimes, nous avons dû remettre en cause notre mode opératoire ainsi que remplacer une partie du parc machines.

2. La suppression des rejets a été plus simple à mettre en place mais génère un coût très important. (nous devons investir près de 2% du chiffre d'affaires pour traiter l'ensemble des rejets). Certains sont en classification déchets ultimes et ne peuvent à ce titre n'être pris en charge que par des sociétés spécialisées.

3. Cette action est en cours de réalisation, les premiers résultats font apparaître une décontamination nécessaire de certains batiments construits il y a une dizaine d'années. Ce volet sera entièrement achevé courant 2005.

Cette action globale a été menée après une prise de conscience et un changement de mentalité, une adaptation des outils de production et une action jusqu'aux batiments. Cette démarche n'a pas été vécue comme une contrainte mais créatrice de motivations et d'efficacité.

Links

Authors

Unknown authors

Contact Person

None

Note: Responsibility for the content of Case Stories and any other public communication related to the Global Compact principles and their implementation lies with participants themselves and not with the UN Global Compact Office.